Le traitement

Les posturologues ayant déterminé le trouble de la posture ainsi que le capteur postural en cause ils ont bien évidemment été tentés de développer des thérapeutiques.
Coupe d'un oeil myope vec un verre concave

J.B. BARON étant ophtalmologue et s’étant beaucoup intéressé à l’œil utilisait, ainsi que DACUNHA, des prismes oculaires pour corriger les troubles de la fonction binoculaire (la coordination des deux yeux).

Cette correction de l’activité des deux yeux est très efficace lorsque le capteur oculaire est en cause. Mais très vite on s’est aperçu que l’origine de ce trouble de fonction des yeux n’ayant pas été traité les patients, après une période d’adaptation et d’amélioration, vont échapper à l’effet bénéfique des prismes et rechuter dans leur pathologie.

D’autres se sont beaucoup intéressés aux pieds puisque c’est l’organe qui relie le corps au sol et que les troubles statiques y sont très fréquents. Ils ont donc élaboré toute une technique de semelles orthopédiques plus ou moins élaborées, de plus en plus complexes.

 

Là aussi les résultats sont très mitigés car après une période d’adaptation les patients retombent dans leurs problèmes antérieurs car l’origine du trouble postural n’a toujours pas été traitée.

Ce que nous pouvons retenir de l’observation des diverses thérapeutiques utilisées permet de mettre en évidence un mécanisme très important qui existe dans les organismes vivants et qu’on peut appeler le transfert de la pathologie.
En effet lorsqu’une personne se plaint du genou et qu’on applique un traitement local sans avoir auparavant recherché la cause profonde posturale à cette douleur, soit cette thérapeutique sera inefficace soit elle peut avoir un effet localement mais alors pourra survenir une douleur dans une autre partie du corps.
Il faut absolument retenir, lorsqu’on regarde le schéma complexe des mécanismes de la posture, que tout dans un corps humain est relié à tout et que tout se tient. Si on intervient à un endroit il y aura forcément des répercussions sur l’ensemble. Cette notion d’interrelation est capitale.

Seule l’ostéopathie permet d’avoir un effet profond et durable sur le trouble de la posture car elle s’attaque réellement à la cause profonde du mal.