L’ordinateur central

Toutes les informations issues des divers capteurs posturaux que nous venons d’énumérer aboutissent au niveau du cerveau, dans le tronc cérébral. Ceci explique que tous ces mécanismes d’ajustements posturaux sont gérés et organisés de façon totalement inconsciente par le sujet. En effet nous nous tenons debout, automatiquement, sans avoir besoin d’y penser. Lorsque quelqu’un nous pousse, nous adaptons automatiquement notre posture là aussi sans être obligés d’y penser.

Schéma de l'ordinateur central

Le système postural dans son ensemble fonctionne comme un système informatique.
En effet, l’unité centrale, le cerveau, reçoit des informations à partir des capteurs posturaux et détermine une action en retour en agissant sur les muscles qui nous permettent de tenir debout.

Mais il faut savoir que chaque information qui entre dans le système postural sera toujours analysée en fonction des informations stockées en mémoire, en fonction des capacités de calcul de l’unité centrale, et en fonction des schémas de fonctionnement postural prédéterminés ou mis en place par l’expérience du sujet.
Après analyse de cette information entrante, le système postural va délivrer une réponse adaptée.
Cette réponse ne sera pas forcément la même pour une même information puisque l’analyse ne sera pas forcément identique.
Ceci veut dire que pour un même capteur faussé, l’expression pathologique pourra être tout à fait différente. Pour ceci, le symptôme ne doit pas être une obsession pour le médecin mais plutôt un signe d’appel, le bout de la pelote qu’il faudra dévider et remonter pour retrouver l’origine de la pathologie.

Schéma de l'ordinateur central
“Schéma de fonctionnement d’un système
informatique d’après Guyton”